logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Chaleur record frappe New York : 60% touchés

À New York, le quartier de Mott Haven dans le Bronx est hautement menacé par la chaleur et l'humidité, selon un nouvel indice de vulnérabilité. Avec un score maximal de cinq basé sur différents facteurs, dont les températures, l'accès à la climatisation et le revenu des habitants, le quartier est confronté à des risques accrus.
Dans l'image, illustre un paysage urbain de New York sous une chaleur écrasante. Les passants transpirent, certains se protègent du soleil avec des parapluies, d'autres cherchent de l'ombre. Les bâtiments de la ville ondulent sous la chaleur, et des panneaux d'avertissement de la chaleur accablante sont visibles. L'atmosphère doit refléter la canicule oppressante qui touche plus de 60 % de la population.

À New York, Mott Haven, un quartier résidentiel du sud-ouest du Bronx, est considéré comme hautement vulnérable aux effets de la chaleur et de l’humidité, selon un nouvel indice de vulnérabilité développé par l’Université de Columbia et le ministère de la Santé et de l’Hygiène mentale de la ville.

Impact de la chaleur sur Mott Haven

Mott Haven a reçu un score de cinq, le plus élevé, sur l’indice de vulnérabilité à la chaleur. Ce score est basé sur plusieurs facteurs critiques tels que les températures de surface, l’accès aux espaces verts, la disponibilité de la climatisation domestique et le pourcentage de résidents à faible revenu.

Statistiques alarmantes

New York a récemment connu son année la plus chaude jamais enregistrée. La chaleur est la principale cause de décès liés aux conditions météorologiques aux États-Unis, et à New York, elle entraîne en moyenne près de 350 décès par an, selon un rapport municipal sur la mortalité. Les effets du changement climatique exacerbent ces risques, affectant de manière disproportionnée les quartiers défavorisés et les communautés minoritaires. Les ONG soulignent que plus de 60 à 70 % des habitants des quartiers vulnérables vivent une injustice environnementale.

La chaleur extrême peut entraîner des problèmes de santé graves, tels que coups de chaleur, déshydratation et aggravation de maladies préexistantes. Les personnes âgées, les enfants et les individus souffrant de conditions médicales chroniques sont particulièrement exposés aux risques liés à la chaleur.

Actions pour atténuer les risques

Face à cette réalité préoccupante, des mesures sont prises pour protéger les résidents de Mott Haven et d’autres quartiers vulnérables. Des initiatives visant à augmenter la végétation, à améliorer l’accès à la climatisation et à sensibiliser la population aux dangers de la chaleur sont mises en place.

Les autorités locales travaillent en collaboration avec des organisations communautaires pour élaborer des plans d’urgence en cas de vague de chaleur, fournir des refuges climatisés et proposer des programmes de bien-être pour soutenir les populations les plus exposées.

Appel à l’action

Il est crucial que des mesures supplémentaires soient prises pour renforcer la résilience des quartiers vulnérables face aux vagues de chaleur de plus en plus fréquentes et intenses. L’implication de tous les acteurs, des autorités aux résidents eux-mêmes, est essentielle pour protéger la santé et le bien-être de la communauté.

Partager l'article :