logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Capitaine Traoré du Burkina Faso : Mutineries niées, médias blâmés

Le Capitaine Ibrahim Traoré, président de la transition au Burkina Faso, rejette les rumeurs de fuite et critique vivement les médias pour leurs allégations mensongères lors d'une récente attaque djihadiste. Sa ferme résolution, exprimée lors d'une intervention télévisée à Ouagadougou, souligne la détermination de l'armée face aux défis, malgré les tensions internes.
Illustration HD représentant un capitaine de l'armée au Burkina Faso, en uniforme, lors d'une conférence de presse. Il regarde droit devant, l'air déterminé, entouré de micros et de caméras, défendant sa position. Ambiance sérieuse et médiatique, reflétant le conflit avec les médias suite aux accusations de mutinerie.

Le Capitaine Ibrahim Traoré, président de la transition au Burkina Faso, a réaffirmé sa ferme détermination lors d’une intervention télévisée à Ouagadougou, rejetant les rumeurs de fuite et critiquant vivement les médias pour leurs allégations mensongères, sur fond de tensions après une récente attaque djihadiste.

Le discours du Capitaine Ibrahim Traoré

Lors de son allocution jeudi à la télévision nationale, le Capitaine Ibrahim Traoré a cherché à apaiser les inquiétudes au sein de l’institution, suite aux rapports d’une situation confuse dans le pays. Il a vigoureusement rejeté les rumeurs de fuite, affirmant : « Nous on ne fuit pas, jamais nous sommes soldat et ça c’est la dernière des choses qui vous vient en tête. On ne recule pas, on ne s’agenouille pas et on abandonne devant personne, à part nos parents et Dieu donc ça c’est notre mentalité comme ça. » Cette déclaration reflète la détermination de l’armée face aux défis actuels.

La critique des médias

Confronté aux allégations de troubles au sein de l’armée, le capitaine Traoré a sévèrement critiqué certains médias pour leurs informations trompeuses. Il a déploré le comportement des médias qu’il a qualifiés de « menteurs », soulignant l’impact négatif de la désinformation sur la société. Cette prise de position est intervenue dans un contexte marqué par une attaque djihadiste récente dans le nord-est du pays, qui a suscité des tensions parmi les troupes.

Après sa visite au siège de la RTB, le président de la transition a présidé un conseil des ministres, démontrant ainsi la continuité des activités gouvernementales malgré les défis sécuritaires. La situation demeure tendue au Burkina Faso alors que le gouvernement s’efforce de maintenir la stabilité et de répondre aux défis sécuritaires persistants dans le pays.

Partager l'article :