logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Campagne présidentielle au Rwanda : coup d’envoi des élections

La campagne électorale pour les scrutins présidentiels et parlementaires au Rwanda a débuté. Les 9 millions d'électeurs ont trois semaines pour choisir entre trois candidats, dont le président sortant Paul Kagame. Il fait face à Frank Habineza et Philippe Mpayimana. Kagame, au pouvoir depuis plus de 23 ans, est en lice pour un quatrième mandat.
Une illustration HD représentant un homme politique rwandais en train de prononcer un discours passionné lors d'un rassemblement électoral animé, entouré d'une foule diversifiée arborant des drapeaux colorés et des pancartes de soutien. L'ambiance festive et démocratique doit être mise en avant, avec des symboles de paix et d'unité nationale.

La campagne électorale pour les scrutins présidentiels et parlementaires du 15 juillet au Rwanda a débuté ce samedi, suscitant l’intérêt de 9 millions d’électeurs inscrits sur les listes électorales.

Paul Kagame en lice pour un quatrième mandat présidentiel

Le président sortant, **Paul Kagame**, leader du Front Patriotique Rwandais et au pouvoir depuis plus de 23 ans, se présente pour un quatrième mandat. Réputé pour avoir mis fin au génocide des Tutsis en juillet 1994, il a déjà remporté les élections au suffrage universel en 2003, 2010 et 2017 avec plus de 90% des voix. Malgré une réforme constitutionnelle en 2015 limitant les mandats présidentiels à deux et réduisant leur durée à cinq ans, Kagame pourrait rester au pouvoir jusqu’en 2034 en cas de réélection le 15 juillet prochain.

Opposition de Frank Habineza et Philippe Mpayimana

En face de Paul Kagame, on retrouve Frank Habineza du Parti démocratique vert et l’indépendant Philippe Mpayimana. Habineza, représentant d’un des rares partis d’opposition autorisés au Rwanda, offre une alternative aux électeurs, tout comme Mpayimana qui tente de se faire une place sur la scène politique rwandaise.

  • Paul Kagame, favori incontesté : Le président sortant bénéficie d’une popularité indéniable au Rwanda, grâce à ses réalisations et à une économie stable.
  • Frank Habineza, voix dissidente : Habineza, bien que moins médiatisé, incarne l’opposition et la diversité politique dans un pays où le parti au pouvoir domine largement.
  • Philippe Mpayimana, outsider politique : Mpayimana, en tant qu’indépendant, cherche à se démarquer des partis traditionnels et à offrir une alternative aux électeurs désireux de changement.

Des élections présidentielles et législatives couplées pour la première fois

Cette année, les élections présidentielles sont couplées avec les législatives pour la première fois, selon une révision constitutionnelle votée par référendum. Plus de 500 candidats se disputent les 80 sièges de députés, dont 56 seront directement élus par les électeurs au scrutin proportionnel de liste. Les 27 autres sièges sont réservés aux femmes, aux jeunes et aux personnes handicapées, dans une volonté d’inclusivité et de représentativité politique accrue.

  1. Réforme constitutionnelle : La révision constitutionnelle de 2015 a profondément modifié le paysage politique rwandais, en limitant les mandats présidentiels et en couplant les élections présidentielles et législatives.
  2. Diversité des candidats : Avec plus de 500 candidats en lice pour les élections parlementaires, le Rwanda témoigne d’une volonté d’ouverture politique et de pluralisme démocratique.
  3. Enjeux pour l’avenir : Ces élections marquent une étape importante dans l’histoire politique du Rwanda, avec la possibilité d’un nouveau mandat pour Paul Kagame ou l’émergence d’une alternative politique susceptible de remodeler le paysage politique du pays.

Partager l'article :