logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Augmentation des Dépenses Sociales des Départements en 2023.

Les dépenses sociales et médico-sociales des départements ont augmenté de plus de deux milliards d’euros en 2023, avec une progression d’un peu plus de 5% sur un an. Cette hausse concerne principalement l'Aide sociale à l'enfance (ASE), avec des dépenses atteignant 9,7 milliards d'euros.
Une illustration HD représentant un bureau de département social animé, avec des employés travaillant ensemble pour répondre aux besoins des familles et des enfants. Les membres de l'équipe discutent autour d'une table, des dossiers et des rapports s'empilent, des graphiques montrant l'évolution des dépenses sociales sont affichés au mur. L'atmosphère est professionnelle et collaborative, mettant en avant l'engagement envers le bien-être des citoyens.

Les dépenses sociales et médico-sociales des départements ont connu une augmentation significative en 2023, selon le rapport annuel de l’Observatoire national de l’action sociale (Odas), publié le 19 juin.

Une Hausse des Dépenses Sociales et Médico-sociales

  • En 2023, les dépenses sociales et médico-sociales des départements ont augmenté de plus de deux milliards d’euros, soit une progression de plus de 5% par rapport à l’année précédente.
  • Le total de ces dépenses a atteint 43,6 milliards d’euros, marquant une hausse inédite, principalement due au soutien apporté aux personnes âgées dépendantes, aux personnes en situation de handicap, et surtout à l’Aide sociale à l’enfance (ASE).

L’Évolution de l’Aide Sociale à l’Enfance

  • Les aides sociales à l’enfance ont atteint 9,7 milliards d’euros en 2023, enregistrant une hausse de plus de 10% en un an.
  • Cette augmentation concerne en grande partie les coûts, notamment les revalorisations salariales, et non seulement la hausse des effectifs. Cela reflète une fragilité croissante des situations familiales, englobant des aspects psychologiques, l’isolement parental et la détérioration des relations sociales.

Une Augmentation Importante des Mineurs Étrangers Non Accompagnés

  • Le nombre de jeunes hébergés par l’ASE a augmenté de 10 700 en un an, atteignant 212 000 personnes à la fin de 2023.
  • Une des progressions les plus significatives concerne les mineurs étrangers non accompagnés, dont le nombre a atteint 31 100 à la fin de l’année, marquant une augmentation de 28% en 2023.

Les Défis liés aux Mineurs Étrangers Non Accompagnés

  • La loi oblige les départements à accompagner ces jeunes après leur majorité, jusqu’à leurs 21 ans révolus, ce qui représente un défi pour les structures d’accueil en termes de capacité et de suivi sanitaire.
  • Chaque année, des milliers de mineurs et de jeunes se retrouvent sans prise en charge adéquate en raison du manque de places disponibles, mettant en lumière la nécessité d’une approche humaniste dans la gestion de cette population vulnérable.

Partager l'article :