logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Attentats-suicides font plusieurs morts au Nigeria

Au Nigeria, dix-huit personnes sont mortes dans des attentats-suicides à Gwoza, Etat de Borno. Les attaques ont eu lieu lors d'un mariage et de funérailles, suivies d'une explosion près de l'hôpital. Les victimes ont été transférées à Maiduguri.
Prompt: Crée une illustration HD représentant une scène de solidarité et de reconstruction après des attentats-suicides au Nigeria. L'image devrait montrer des personnes de divers horizons ethniques se tenant la main pour former un cercle, avec des symboles de paix et d'unité en arrière-plan. Inspirer l'espoir et la résilience malgré l'adversité.

Au Nigeria, dix-huit personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans trois attentats-suicides à Gwoza, dans l’État de Borno.

Attentats meurtriers à Gwoza

Le samedi 10 février, la ville de Gwoza a été le théâtre de violences meurtrières. La première explosion a frappé un mariage, perpétrée par une kamikaze au cœur de la cérémonie, faisant plusieurs victimes. Peu après, lors des funérailles des morts de l’attentat précédent, une seconde attaque a eu lieu, exacerbant le bilan déjà lourd. Enfin, une adolescente a déclenché un engin explosif près de l’hôpital général de la ville, semant à nouveau terreur et chaos.

Contexte politique et sécuritaire

  • Boko Haram, groupe terroriste actif dans la région, avait conquis Gwoza en 2014, établissant un califat suite à sa prise de contrôle d’une partie de l’État de Borno.
  • L’intervention de l’armée nigériane a permis de reprendre la ville, mais des attaques persistantes sont lancées depuis les montagnes avoisinantes, proches de la frontière avec le Cameroun.

Les autorités locales ont rapidement organisé le transfert des blessés vers la capitale régionale, Maiduguri, pour recevoir les soins appropriés, tandis que les enquêtes se poursuivent pour identifier les responsables de ces actes terroristes.

Partager l'article :