logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Attaque meurtrière des Forces de Soutien Rapide au Soudan

Au moins 100 personnes ont été tuées et des dizaines blessées lors d'une attaque menée par les forces paramilitaires au Soudan. L'attaque s'est produite dans un village de la province de Gezira, où des femmes, des enfants et des personnes âgées ont été parmi les victimes, selon le gouverneur du Darfour.
Illustration HD d'un groupe de civils soudanais fuyant une attaque des Forces de Soutien Rapide. L'air est rempli de fumée et de chaos, avec des bâtiments en ruine et des véhicules abandonnés. Des expressions de peur et de panique se lisent sur les visages des personnes. Contraste marqué entre la violence de l'attaque et la vulnérabilité des civils. Priorité à la représentation de la scène sans montrer de violence graphique directe.

Au moins 100 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées après l’attaque par les forces paramilitaires de soutien rapide au Soudan. L’assaut a eu lieu mercredi dans un village de la province de Gezira. Le gouverneur du Darfour a publié sur le réseau social X que des femmes, des enfants et des personnes âgées figuraient parmi les victimes.

Attaque meurtrière au Soudan

**L’**attaque perpétrée par les forces paramilitaires de soutien rapide au Soudan a entraîné la mort d’au moins 100 personnes et a laissé des dizaines d’autres blessées. Le village de la province de Gezira a été le théâtre de cet assaut tragique, soulignant une violence incontrôlée dans la région.

Details de l’attaque

  • Le gouverneur du Darfour, Mina Arko Minawi, a rapporté que des femmes, des enfants et des personnes âgées ont été parmi les victimes, mettant en lumière l’ampleur de la tragédie.
  • Une vidéo partagée par le gouverneur du Darfour montre des dizaines de corps enveloppés dans des tissus blancs, exposés en plein air à Wad al-Noura, illustrant l’horreur de la violence subie par les populations locales.

Le directeur exécutif de l’UNICEF a confirmé que 35 enfants ont péri lors de ces attaques, avec 20 autres blessés, soulignant la vulnérabilité des civils, en particulier des enfants, face à ces violences inacceptables. Un groupe local de protection des habitants a déploré l’utilisation de l’artillerie lourde par les forces paramilitaires pour assiéger et attaquer le village de Wad Madani à Gezira.

Condoléances et appels à l’action

**Les** organisations internationales et les autorités locales ont exprimé leurs condoléances pour les victimes de cette attaque, condamnant fermement ces actes de violence et appelant à des mesures pour protéger les civils et assurer la sécurité dans la région.

Partager l'article :