logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Attaque meurtrière au Soudan: plus de cent morts

Des militants prodémocratie au Soudan ont fait état d'une attaque meurtrière menée par les Forces de soutien rapide dans le village de Wad al-Noura, causant plus de 100 morts et des centaines de blessés.
Une illustration HD de Dall E représentant une scène symbolique du conflit au Soudan, mettant en lumière les nouvelles violences attribuées aux paramilitaires des Forces de soutien rapide. L'image devrait transmettre la tragédie et la complexité du conflit, sans montrer de violence explicite, tout en soulignant l'impact sur la population civile et le contexte de famine.

Une nouvelle tragédie frappe le Soudan, mettant en lumière les conséquences dévastatrices du conflit entre les généraux rivaux. Des militants prodémocratie ont rapporté une attaque meurtrière dans le village de Wad al-Noura, situé au centre du pays.

Les détails de l’attaque

Les Forces de soutien rapide (FSR), des paramilitaires en conflit avec l’armée soudanaise depuis avril 2023, ont attaqué le village à deux reprises avec de l’artillerie lourde, selon le comité de résistance de Madani. Les chiffres font état de plus de 100 morts et des centaines de blessés.

  • Le comité de résistance de Madani a établi un bilan préliminaire basé sur des témoignages des habitants.
  • La directrice générale de l’Unicef a exprimé son horreur devant le nombre élevé d’enfants tués lors de l’attaque.
  • Les photos diffusées sur les réseaux sociaux montrent un véritable charnier, suscitant l’indignation à l’échelle internationale.

Réactions et condamnations

Le gouvernement de transition soudanais a condamné l’attaque, appelant la communauté internationale à demander des comptes aux forces de sécurité soudanaises. Le secrétaire général de l’ONU a également condamné fermement cette escalade de violence, exhortant toutes les parties à protéger les civils.

  1. Le général Abdel Fattah al-Burhane s’est rendu au chevet des blessés, montrant ainsi une réponse officielle à cette tragédie.
  2. Les combats persistants entre l’armée et les paramilitaires ont entraîné une série de condamnations internationales pour crimes de guerre répétés.
  3. L’organisation Emergency Lawyers a qualifié l’attaque de Wad al-Noura de violation flagrante des droits humains et de crime de guerre.

Cette nouvelle tragédie souligne une fois de plus la nécessité d’une résolution pacifique et durable du conflit au Soudan pour éviter de nouvelles pertes civiles et atrocities inhumaines.

Partager l'article :