logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Appel à la paix au Kenya

De violentes manifestations secouent le Kenya, avec un bilan de 13 morts. La communauté internationale appelle au calme et au dialogue. Le mouvement "Occupy Parliament" proteste contre le projet de loi sur les taxes.
Une illustration HD montrant un paysage paisible au Kenya, mettant en scène une diversité de personnes de différentes cultures se rassemblant de manière pacifique. Des symboles de paix et d'unité, tels que des colombes ou des arcs-en-ciel, ajoutent une touche positive à la scène. La nature luxuriante et les couleurs vives renforcent le sentiment de calme et d'harmonie.

La situation actuelle au Kenya suscite de vives inquiétudes deux semaines après le début des manifestations. Notamment la grève du mardi 25 juin, qui a été marquée par des actes de violence. La communauté internationale appelle à un retour au calme et à un dialogue entre les autorités et les manifestants.

Violences lors de la dernière manifestation

La troisième manifestation du mouvement « Occupy Parliament » a pris une tournure violente à Nairobi le 25 juin. Les manifestants ont forcé le passage en détruisant un barrage de police pour accéder au Parlement, ce qui a déclenché une répression brutale de la part des forces de l’ordre. Gaz lacrymogène, matraques et canons à eau ont été utilisés pour disperser la foule, laissant derrière elle un bilan tragique de 13 morts selon l’association des médecins kényans.

Préoccupations de la communauté internationale

La communauté internationale exprime son inquiétude face à la situation au Kenya et appelle à un retour au calme. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, ainsi que la France et l’Allemagne se disent fortement préoccupés par les violences qui ont éclaté. Les États-Unis ont également réagi, exprimant leurs condoléances aux familles des victimes et appelant à la retenue pour rétablir l’ordre et favoriser le dialogue.

Depuis le 13 juin, les manifestations se multiplient à travers le pays pour contester le projet de loi finances 2024-25, qui vise à introduire de nouvelles taxes, notamment sur les véhicules particuliers et le pain. Bien que le gouvernement ait fait un léger recul, les manifestants, principalement issus de la génération Z, demandent le retrait total du projet de loi et dénoncent la politique du président William Ruto, élu en 2022. Ce dernier a déployé l’armée pour réprimer ce qu’il qualifie de « violence et d’anarchie ».

Partager l'article :