logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ambassade USA en RDC privée d’accès Américains putsch.

L'ambassade des États-Unis en RDC a exprimé sa préoccupation face au manque d'informations sur les Américains arrêtés après une tentative de coup d'État. Les autorités congolaises n'ont pas accordé d'accès consulaire à ces individus, malgré les appels des familles.
Un agent de sécurité américain se tient devant une ambassade des USA en République démocratique du Congo. Des barrières bloquent l'entrée, empêchant des citoyens américains d'accéder au bâtiment suite à un coup d'État. La scène est sous haute tension, avec des véhicules militaires en arrière-plan et des passants inquiets regardant la scène. L'illustration doit capturer la gravité de la situation sans montrer de violence explicite.

L’ambassade des États-Unis en République Démocratique du Congo (RDC) a révélé que les autorités congolaises n’ont pas fourni d’informations concernant les Américains arrêtés après une tentative de coup d’État le mois dernier, ni accordé un accès à ces individus malgré les appels à l’aide d’une famille inquiète quant au sort de son fils.

Situation des Américains arrêtés en RDC

L’armée congolaise a identifié trois Américains accusés d’avoir participé à l’attaque menée par Christian Malanga, une figure peu connue de l’opposition, le 19 mai dernier. Le Département d’État américain a souligné que l’une de ses principales priorités est d’offrir une assistance consulaire aux ressortissants américains détenus à l’étranger, incluant des visites régulières pour assurer des soins médicaux et faciliter l’accès à un avocat anglophone.

  • Les noms des trois Américains impliqués dans l’attaque ont été rendus publics par l’armée congolaise.
  • L’ambassade des États-Unis a exprimé son souhait d’obtenir un accès consulaire pour tous les citoyens américains détenus en RDC, une demande restée sans réponse des autorités congolaises jusqu’à présent.
  • Le sort des Américains capturés demeure incertain, malgré la publication de vidéos montrant certains d’entre eux en détention.

L’implication de Christian Malanga et le déroulement de l’attaque

Christian Malanga, s’étant proclamé président en exil de la RDC, a diffusé en direct la tentative de coup d’État depuis le palais présidentiel, accompagné de son fils Marcel Malanga, un citoyen américain originaire de l’Utah. L’armée congolaise a annoncé que Christian Malanga avait été abattu après avoir opposé une résistance lors de son arrestation, entraînant la mort de six personnes et l’arrestation de plusieurs individus.

  1. Christian Malanga et son fils ont été impliqués dans l’attaque du palais présidentiel.
  2. L’armée congolaise a confirmé la mort de Christian Malanga et l’arrestation de plusieurs personnes.
  3. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent Marcel Malanga et d’autres Américains en détention.

La famille de Tyler Thompson Jr., l’un des Américains impliqués, a affirmé qu’il avait été trompé par Marcel Malanga qui lui aurait proposé un voyage en Afrique du Sud et en Eswatini, sans mentionner une quelconque activité politique ou sécuritaire en RDC. La mère de Marcel Malanga maintient l’innocence de son fils, soulignant qu’il avait simplement suivi son père dans cette affaire.

Les autorités congolaises n’ont pas encore précisé si les Américains seront jugés, laissant planer un doute sur leur sort et l’éventualité d’un accès consulaire de la part des autorités américaines.

Partager l'article :