logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

agédie en Papouasie-Nouvelle-Guinée : 2 000 morts dans glissement

Plus de 2000 personnes ont été enterrées vivantes par un glissement de terrain en Papouasie-Nouvelle-Guinée. La directrice par intérim du Centre national des catastrophes a demandé une aide internationale alors que le bilan s'alourdit. Des destructions majeures ont été signalées dans le village de Yambali.
Un village enseveli sous des montagnes de boue et de roches en Papouasie-Nouvelle-Guinée, suite à un glissement de terrain meurtrier ayant coûté la vie à près de 2 000 personnes. Montre la tragédie de manière respectueuse, mettant en avant les effets dévastateurs de la nature et l'impact sur la population locale. Utilise des couleurs sobres pour transmettre la gravité de la situation tout en évitant toute représentation choquante.

Un glissement de terrain meurtrier en Papouasie-Nouvelle-Guinée a entraîné l’ensevelissement de plus de 2000 personnes, provoquant une situation désespérée nécessitant une aide internationale.

Bilan alarmant et appel à l’aide internationale

La directrice par intérim du Centre national des catastrophes de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Luseta Laso Mana, a confirmé la tragédie en révélant un bilan plus grave que prévu, dépassant largement les estimations initiales des Nations Unies. Elle a souligné l’urgence d’une assistance internationale face aux ravages causés par le glissement de terrain.

Situation critique à Yambali

Des rapports font état de « destructions majeures » dans le village de Yambali, situé dans la province d’Enga, touché de plein fouet par la catastrophe. La quasi-totalité des habitants de ce village ont été impactés par cet événement dévastateur, nécessitant une réponse humanitaire rapide et efficace.

  • Plus de 2000 personnes ensevelies par le glissement de terrain
  • Recherche compliquée des victimes en raison des conditions géographiques difficiles
  • Appel poignant de la directrice par intérim pour une aide internationale immédiate

Obstacles et défis des opérations de secours

Les opérations de secours se heurtent à de nombreuses difficultés logistiques. La région sinistrée, enclavée et difficile d’accès, rend complexe le déploiement des équipes de sauvetage. De plus, les conflits tribaux dans la province ajoutent une dimension supplémentaire de sécurité et de coordination à considérer.

  1. Ensevelissement d’une section de l’autoroute principale sous des débris de 6 à 8 mètres d’épaisseur
  2. Nécessité d’escorte militaire pour acheminer l’aide humanitaire
  3. Divisions parmi les habitants sur la mobilisation des engins lourds pour retrouver les corps

Les autorités ont déployé du matériel de terrassement provenant de l’armée papouasienne, malgré la distance de 400 kilomètres à parcourir depuis la ville de Lae. Cette initiative vise à soutenir les efforts de sauvetage dans des conditions extrêmement compliquées et périlleuses.

Impacts dévastateurs et répercussions nationales

Au-delà de l’aspect humain tragique de cette catastrophe, les conséquences économiques s’annoncent également considérables pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée. La directrice du Centre national des catastrophes a alerté sur les répercussions financières qui découleront de ce sinistre, mettant en lumière l’ampleur des défis à venir pour la nation insulaire du Pacifique Sud.

Partager l'article :