logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Afrique du Sud : Zuma exclu des élections

L'ancien président Jacob Zuma ne pourra pas se présenter aux élections nationales en Afrique du Sud en raison de sa condamnation à 15 mois de prison. La Cour constitutionnelle a jugé Zuma inéligible en se basant sur une section de la constitution qui disqualifie les condamnés à plus de 12 mois de prison.
Un illustrateur captivant représentant une scène symbolique en Afrique du Sud : montre un ancien président, Zuma, regardant tristement une urne électorale, entouré de ses partisans déçus. Utilise des couleurs vives pour dépeindre un contraste émotionnel fort.

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma se voit interdit de se présenter aux élections nationales prévues le 29 mai prochain, après une décision de la Cour constitutionnelle le déclarant inéligible en raison de sa condamnation à 15 mois de prison pour outrage en 2021.

La décision de la Cour constitutionnelle

La Cour constitutionnelle a tranché en faveur de l’inéligibilité de Jacob Zuma, annulant ainsi la victoire en appel qu’il avait obtenue de la Cour électorale. Cette décision repose sur une section de la constitution du pays qui stipule que les candidats condamnés à plus de 12 mois de prison sont disqualifiés pour se présenter aux élections.

Conséquences politiques

Cette exclusion marque la fin d’une saga judiciaire tumultueuse pour Jacob Zuma, qui avait fait son retour sur la scène politique l’année dernière en fondant le parti MK. Bien que Zuma lui-même ne puisse pas se présenter, sa popularité demeure un atout et pourrait permettre à son parti d’influencer une partie des votes appartenant traditionnellement à l’ANC, au pouvoir en Afrique du Sud depuis 30 ans.

Malgré cette exclusion, le paysage politique sud-africain reste sujet à des remous, avec des répercussions potentielles sur l’équilibre des forces entre les différents partis en lice pour les élections à venir.

Une carrière politique entachée de controverses

Jacob Zuma a été au cœur de nombreuses polémiques tout au long de sa carrière politique. Son mandat à la présidence de l’Afrique du Sud, entaché par des accusations de corruption et de mauvaise gestion, a marqué profondément la politique du pays.

Son refus de témoigner lors d’une enquête sur la corruption gouvernementale en 2021 a été l’un des éléments déterminants de sa condamnation à 15 mois de prison, le rendant inéligible pour les prochaines élections nationales.

La place de Zuma dans l’histoire de l’Afrique du Sud

Malgré ses accomplissements en tant que combattant de la lutte anti-apartheid et son rôle dans la transition démocratique du pays, Jacob Zuma restera dans les mémoires pour les controverses qui ont assombri sa présidence et sa postérité politique.

Son exclusion des élections nationales représente un nouveau chapitre dans une carrière politique marquée par les hauts et les bas, reflétant les défis persistants de la démocratie en Afrique du Sud.

Partager l'article :