logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Abeilles du Kenya luttent contre déforestation mangroves

Au Kenya, les abeilles sauvent les mangroves de la déforestation le long de la côte de l'Océan Indien. Des apiculteurs ont installé des ruches pour dissuader les bûcherons. Cette initiative, combinée à la gestion locale des mangroves, a déjà eu un impact positif en ralentissant la dégradation et en générant des revenus pour les communautés.
Une illustration HD représentant des abeilles en train de polliniser des mangroves pour lutter contre la déforestation au Kenya. Les abeilles sont au premier plan, butinant les fleurs tout en entourant les mangroves luxuriantes. Le contraste entre la petite taille des abeilles et l'immensité des mangroves met en valeur l'importance de ces insectes dans la préservation de l'écosystème.

Au Kenya, les abeilles contribuent à la préservation des mangroves le long de la côte de l’Océan Indien. Des apiculteurs ont eu l’idée innovante de placer des ruches sur les mangroves pour dissuader les bûcherons de les abattre.

Une stratégie prometteuse pour la conservation des mangroves

Dans le comté de Mombasa, environ 50% des mangroves, soit 1 850 hectares, sont dégradées. Pour lutter contre ce phénomène, le Kenya a mis en place, depuis 2017, un plan décennal confiant la gestion des mangroves aux communautés locales. Ces dernières ont intégré l’apiculture comme une initiative communautaire complémentaire à la replantation des mangroves. Cette initiative a déjà permis de ralentir la dégradation des mangroves et de générer des revenus pour les habitants.

Les bénéfices multiples de la préservation des mangroves

Jared Bosire, chef de projet à la Convention de Nairobi du PNUE, souligne que la préservation des mangroves ne profite pas seulement à la production de miel, mais contribue également à améliorer la pollinisation et à soutenir l’écosystème local. Cette démarche aide à renforcer les revenus des communautés locales, créant ainsi un cercle vertueux pour l’économie locale et nationale.

  • Les mangroves jouent un rôle crucial en contribuant à hauteur de 85 millions de dollars par an à l’économie nationale du Kenya, selon un rapport de la Global Mangrove Alliance de 2022.

En intégrant l’apiculture dans les pratiques de conservation des mangroves, le Kenya explore de nouvelles façons de protéger ses écosystèmes fragiles tout en soutenant les communautés locales. Cette approche novatrice allie préservation de l’environnement et développement économique, offrant un exemple inspirant de durabilité pour d’autres régions confrontées à des défis similaires.

En conclusion, l’utilisation des abeilles pour protéger les mangroves représente une stratégie prometteuse qui montre comment la nature peut offrir des solutions efficaces et durables aux problèmes environnementaux auxquels nous faisons face, tout en renforçant les liens entre les communautés et leur environnement.

Partager l'article :