logo afrikactus bleu fonce jaune
drapeau cameroun

Cameroun

drapeau togo

Togo

drapeau benin

Bénin

drapeau sénégal

Sénégal

drapeau de la centrafrique

RCA

drapeau gabon

Gabon

continent afrique noir

Edition pays

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A la recherche des victimes de l’attaque des ADF au Nord-Kivu

Suite à une attaque meurtrière en République démocratique du Congo, des bénévoles de la Croix-Rouge et des jeunes de Masala recherchent les corps des disparus. Le gouvernement congolais rapporte que des militants liés à l'État islamique ont tué au moins 41 personnes dans la province du Nord-Kivu.
Une illustration HD pour accompagner un article sur la recherche des victimes de l'attaque des ADF dans le Nord-Kivu en RDC. Description visuelle : Une équipe de secouristes dans un paysage montagneux et boisé, aidant des civils à la recherche des victimes disparues, avec des expressions de détermination et d'espoir.

Après une attaque meurtrière la semaine dernière en République démocratique du Congo, des volontaires de la Croix-Rouge et des jeunes du village de Masala à l’est du pays sont à la recherche des corps des disparus.

Des attaques meurtrières ayant causé la mort de nombreuses personnes

  • Le gouvernement congolais a confirmé que des militants alliés au groupe État islamique ont tué au moins 41 personnes dans plusieurs villages de la province du Nord-Kivu.
  • Les attaques de vendredi dernier ont été menées par des militants des Forces démocratiques alliées dans les villages de Masala, Mahihi et Keme.
  • Des sources de la société civile locale estiment un bilan plus élevé, évoquant jusqu’à 80 personnes tuées lors de ces attaques.

La population locale en état de choc et en quête de protection

  • Les habitants de Masala sont profondément choqués et expriment un besoin urgent de protection supplémentaire de la part des autorités gouvernementales.
  • Certains résidents ont exprimé leur désarroi et leur demande de protection renforcée après cette tragédie.

L’est du Congo est une région en proie à la violence armée depuis des décennies, avec plus de 120 groupes en conflit pour le contrôle du pouvoir, des terres et des ressources minérales, alimentant ainsi un cycle de violence meurtrière.

  1. Certaines factions armées ont été accusées de commettre des massacres et des atrocités contre les populations civiles.
  2. Ces violences ont provoqué le déplacement de près de 7 millions de personnes, dont beaucoup se retrouvent sans accès aux secours humanitaires indispensables.
Partager l'article :